La Galerie

Un espace dédié à l’art contemporain

Point d’orgue de cet hommage à l’Art Contemporain, la Commanderie de Peyrassol a ouvert en mai 2016 une Galerie d’Art,
nouvel espace démesuré réalisé par l’architecte Charles Berthier, destiné à abriter des oeuvres de la collection
permanente de Philippe Austruy et Valérie Bach, ainsi que des expositions temporaires.

La Galerie d’Art de la Commanderie de Peyrassol

Philippe Austruy souhaitait disposer d’un espace clos, un écrin qui mette en valeur de nouvelles œuvres à l’abri des intempéries. Il pense au départ construire une chapelle afin d’exposer une oeuvre de Franck Stella qu’il affectionne, à l’étroit dans la cuverie du domaine. Lors d’un déjeuner, Diane et Bernar Venet lui suggèrent d’aller plus loin, et de bâtir une véritable galerie. Il fait appel à l’architecte Charles Berthier pour imaginer la Galerie Peyrassol. Cette nouvelle entité artistique devient une extension de la galerie de sa femme Valérie Bach, «La Patinoire Royale» à Bruxelles.

D’un seul tenant, la Galerie Peyrassol se déploie sur 800 mètres carrés, offrant un vaste espace baigné par un puits de lumière. Pour sa conception, l’architecte Charles Berthier a été confronté à un défi de taille : comment intégrer une architecture contemporaine de grande échelle sans créer de rupture au sein d’un site intemporel doté de bâtiments historiques ?

Pour résoudre cette équation, ce nouveau bâtiment ne devait pas être perçu comme une entité à part entière ; il devient un espace couvert sur le parcours de sculptures, un lieu traversant et donc traversé, s’insérant parfaitement au milieu des vignes. D’une conception très sculpturale, la façade principale ne souffre d’aucun code classique de l’architecture : pas de portes, pas de fenêtres, pas de toitures … s’inspirant des attitudes artistiques du Land Art.
D’un côté une fresque monumentale, de l’autre un pierrier si caractéristique de Peyrassol. Entre les deux, sur plus de 30 mètres, une gigantesque forme en acier Corten se tord et se plie, ancrant l’ensemble au territoire par son horizontalité et sa massivité.

Un véritable objet sculptural

Un vide se dessine entre béton, acier et pierre, dissimulant un accès à la galerie. Le visiteur accède au toit par une passerelle asymétrique en acier Corten, véritable objet sculptural, qui dévoile une terrasse avec pour unique garde corps un bassin périphérique, offrant en bout de perspective un panorama à 360 ° sur les vignes et les bois de Peyrassol.

Conserver la pente naturelle du terrain, pour mieux s’inscrire dans le site, c’est la première idée directrice qui a guidé la conception de la Galerie. Pour la forme, un plan rectangulaire purement fonctionnel, pour la lumière, un patio central à la lumière tamisée, agrémenté d’un bassin, pour unique matériau intérieur le béton gris naturel.

L’espace intérieur s’est dessiné sur ces bases, donnant au lieu un caractère fort, dépouillé, solennel et presque mystique, fidèle à l’image d’une commanderie templière. La pente traitée en une succession de paliers aux lignes déconstruites permet une multitude de sous-espaces
sans cloisonnement offrant des socles de présentation aux sculptures.

Déroutant le regard, une oeuvre monumentale de Bernar Venet crée le lien entre la terrasse et l’espace galerie, en occupant le patio par deux lignes brisées prenant naissance dans le bassin et se posant sur la terrasse.

La Galerie d’Art de la Commanderie de Peyrassol se visite tous les jours uniquement lors des visites guidées de 10h00 et 16h00 (16h entre Pâques et mi-octobre). Réservation conseillée.
Retrouvez sur ce lien toutes les informations pratiques pour préparer votre visite.