Actualités

L’oeuvre de Daniel Buren pas à pas

L’oeuvre de Daniel Buren, Cylindre ouvert et aux couleurs est terminée depuis peu au domaine de Peyrassol. Réalisée in situ, selon les principes de création chers à l’artiste, l’oeuvre a nécessité d’intenses travaux et d’importants aménagements pour qu’elle voie le jour. Nous vous proposons aujourd’hui de vous mettre à la place de l’artiste et de suivre pas à pas l’installation de l’oeuvre à Peyrassol, depuis la pose du premier arche, jusqu’au premier rayon de soleil, sublimant le fantastique jeu de lumière créé par l’oeuvre. D’étonnantes photographies signées Christophe Goussard.

Etape 1 : les fondations de l’oeuvre de Buren à Peyrassol

La pose de la première arche.

De jour, comme de nuit !

Etape 2 : la préparation des vitres de couleur

Les couleurs et la transparence jouent un rôle fondamental dans l’oeuvre de Daniel Buren. Pour l’oeuvre Cylindre ouvert et aux couleurs, l’artiste a fait appel à des filtres de couleurs posés sur des vitres, rappelant le dispositif déjà utilisé pour orner la Fondation Vuitton, aux portes de Paris. Ces filtres colorés permettent à la couleur de se projeter et de venir ainsi colorer, d’une manière très spéciale, tout ce qu’elle touche. La transparence et la qualité d’une couleur projetée grâce à un filtre coloré est, selon Buren, beaucoup plus vivante et riche qu’une couleur peinte, recouvrant une surface.

Les plans du maître …

Etape 3 : la pose des vitres colorées

Etape 4 : l’oeil du maître

Le travail in situ est une autre grande composante de l’oeuvre de Daniel Buren, et fait partie intégrante de son processus de création. Il lui est donc nécessaire de superviser l’installation de ses oeuvres et d’apporter les derniers ajustements, pour que l’oeuvre soit conforme à ce qu’il avait imaginé et traduit sur papier.

Etape 5 : la finalisation

Posée telle une arche des temps modernes à l’entrée du hameau, cette nouvelle création adopte une forme sphérique et des lignes géométriques. L’artiste envisage son oeuvre comme une porte majestueuse, qui marque clairement et sans le moindre doute le passage obligé des visiteurs qui viennent découvrir et goûter les vins de la Commanderie.

Etape 6 : au visiteur de découvrir l’oeuvre !

Le visiteur peut à présent jouir de sa magnificence en entrant sur le domaine, et s’étonner de l’opposition entre, d’un côté la froideur du métal, le jeu de couleurs et de transparence, et, d’autre part, la pierre séculaire des bâtiments de Peyrassol. Comme aime à le rappeler Daniel Buren, son oeuvre est une forme complètement déconnectée des celles que l’on retrouve habituellement au domaine, et constitue, en quelque sorte, une “rupture violente” pour l’oeil du visiteur.

Nous vous invitons à venir découvrir par vous-même cette oeuvre étonnante, qui deviendra vite emblématique du domaine, et le point de passage incontournable de tout amateur de vin et d’art en Provence. A très vite à Peyrassol !

Laisser un commentaire